En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Giuseppe Sarti

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur italien (Faenza 1729 – Berlin 1802).

Violoniste apprécié, organiste et compositeur de talent, il quitta l'Italie pour se fixer à Copenhague, en 1753, comme maître de chapelle puis directeur de l'Opéra italien et de la musique de cour ; il y demeura jusqu'en 1775, exception faite d'un bref voyage en Italie (1765-1768). De retour à Venise, il y donna quelques opéras, enseigna à Milan où il forma le jeune Cherubini et fit créer Giulio Sabino (1781) puis Fra i due litiganti (1782) qui fit fureur à Vienne, et que Mozart cita deux fois, en particulier dans Don Giovanni.

En 1784, il succéda à Paisiello auprès de Catherine II à Saint-Pétersbourg où il demeura désormais. De même qu'il s'était consacré à former un théâtre de langue danoise, il s'employa à l'organisation de la musique en Russie, écrivant dans le plus pur style mozartien des oratorios russes, et organisant les spectacles de la cour avec un faste inattendu chez ce typique belcantiste (il alla jusqu'à joindre à son orchestre des carillons et des salves de canon). Il collabora avec Pashkevitch et Cannobio à la composition d'un opéra sur un livret de l'impératrice, puis se consacra essentiellement à ses fonctions d'enseignant, organisateur, critique, etc.