En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Joseph Samson

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Chef de chœur, compositeur et musicologue français (Bagneaux-sur-Loing 1888 – Dijon 1957).

Fils d'un organiste, il acquiert dès l'enfance la pratique et le goût de la musique sacrée. Élève de Gédalge, Widor, Maurice Emmanuel, Vincent d'Indy et Koechlin, il débute comme maître de chapelle de la cathédrale de Versailles en 1910. En 1930, il succède à Mgr Moissenet à la direction de la célèbre maîtrise d'enfants de la cathédrale Saint-Bénigne à Dijon et consacre sa vie au chœur, faisant revivre les chefs-d'œuvre des xive, xve et xvie siècles, composant des messes, des motets et des psaumes dans un esprit qui le rattache aux maîtres anciens, concevant admirablement les rapports de l'architecture et de la musique, et condensant ses réflexions dans des livres d'une haute portée artistique et spirituelle.

Œuvres principales : 14 Messes de 2 à 6 voix, avec orgue ou a cappella. Des Motets, des Hymnes, des Psaumes.

Écrits : À l'ombre de la cathédrale enchantée (Paris, 1928) ; Palestrina ou la Poésie de l'exactitude (Genève, 1939) ; Grammaire du chant choral (Genève, 1947) ; Paul Claudel ou le Poète musicien (Genève, 1947) ; Musique et Vie intérieure (1951) ; la Polyphonie sacrée en France des origines à nos jours (Schola cantorum, 1953) ; Musique et Chants sacrés (1957).