En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Joseph Boulogne, chevalier de Saint-Georges

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Violoniste et compositeur français (Basse-Terre, Guadeloupe, v. 1739 – Paris 1799).

Fils d'un ancien conseiller au parlement de Metz et d'une Noire de la Guadeloupe, il arriva à Paris en 1749, et y acquit rapidement dans le domaine de l'escrime une réputation qu'il devait conserver toute sa vie. En 1769, sans doute après des études musicales suivies, il devint violoniste dans l'orchestre de Gossec au Concert des amateurs. Il fit ses débuts en public en 1772, et, l'année suivante, prit la direction du Concert des amateurs, Gossec assumant désormais celle du Concert spirituel. La plupart de ses œuvres (quatuors à cordes, concertos, symphonies concertantes, symphonies) parurent entre 1772 et 1779. Il fut ensuite un des fondateurs du Concert de la Loge olympique, et ce fut probablement lui qui servit d'intermédiaire entre cette organisation et Haydn lors de la commande des six symphonies parisiennes. Il vécut à Londres de 1785 à 1787, puis de nouveau pour quelques mois à partir de décembre 1789. En 1791, il devint capitaine de la garde nationale à Lille. Il se rendit ensuite à Saint-Domingue, et revint à Paris en 1797.