En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Antonio Sacchini

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur italien (Florence 1730 – Paris 1786).

Élève de Durante à Naples, il connut des débuts difficiles, fut applaudi à Venise (Alessandro Severo, et Alessandro nelle Indie, 1763) et triompha à Padoue la même année avec son Olimpiade. Il quitta Venise pour Londres en 1772, y connut le succès tant dans l'opera buffa que dans l'opera seria, mais en fut chassé pour affaire de mœurs. Fixé à Paris en 1781, il y tira la leçon de la querelle entre gluckistes et piccinnistes, remania pour le goût français quelques ouvrages anciens, dont son Armida (1772) devenue Renaud (1783), et écrivit Dardanus (1784) où il opérait une magistrale synthèse entre les genres italien et français, ce pour quoi l'œuvre déçut le public. Il mourut sans voir représenter son Œdipe à Colone (1786) qui s'imposa, et fut joué sans interruption jusqu'en 1844, puis fréquemment repris de nos jours.