En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Victorde Sabata

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Chef d'orchestre et compositeur italien (Trieste 1892 – Santa Margherita 1967).

Fils d'un chef de chœur, il étudia au conservatoire de Milan le contrepoint, la fugue et la composition, et remporta divers succès, en particulier avec l'opéra Il Macigno (1917) et le poème symphonique Juventus (1910). Il commença sa carrière de chef à l'opéra de Monte-Carlo (1919-1929), où il créa notamment l'Enfant et les Sortilèges de Ravel (1925). Après quelques mois passés à la tête de l'Orchestre symphonique de Cincinnati (1929), il commença avec la Fille du Far West de Puccini, une longue collaboration avec la Scala (1929-1957), rivalisant par la fougue et l'exigence musicale avec Toscanini, à qui il succéda comme directeur du théâtre milanais en 1953. En 1939, il dirigea à Bayreuth un Tristan mémorable réunissant Germaine Lubin, Max Lorenz et Josef von Manowarda. Chef d'une précision et d'une sobriété extrêmes, il faisait naître une tension intérieure exemplaire sous l'apparence linéaire de ses interprétations.