En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Léonie Rysanek

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Soprano autrichienne (Vienne 1926 – id. 1998).

Elle débuta à Innsbruck en 1949 dans le rôle d'Agathe du Freischütz, fut engagée à Munich en 1952 et à Vienne en 1954, et parut la même année à Paris dans le rôle d'Arabella de l'œuvre de Richard Strauss et au festival d'Aix-en-Provence dans celui d'Elvire (Don Giovanni de Mozart). Dans le même temps, elle chanta Sieglinde et Elsa à Bayreuth. En 1959, elle incarna Lady Macbeth dans l'opéra de Verdi au Metropolitan Opera de New York, où elle se partagea pendant dix ans entre les répertoires allemand et italien. Elle fut aussi Desdémone et Aïda à la Scala de Milan. Sa grande voix au timbre riche, à l'aigu facile et assuré, et sa présence scénique exceptionnelle font d'elle une des tragédiennes lyriques les plus marquantes de l'après-guerre. Outre certains rôles spectaculaires de Richard Strauss, telles l'impératrice de la Femme sans ombre et Hélène d'Égypte dans l'œuvre du même nom, elle a abordé plus récemment Médée de Cherubini et Kundry dans Parsifal de Wagner. Son incarnation de Salomé fut un des grands événements du festival d'Orange de 1974.