En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Charles Rosen

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Pianiste et historien de la musique américain (New York 1927).

Il étudie le piano très jeune, d'abord à la Juilliard School of Music (1934-1938), puis avec M. Rosenthal et H. Kanner-Rosenthal. Il suit également une formation générale à l'université de Princeton et se spécialise dans les langues romanes, discipline dans laquelle il obtient son doctorat en 1951. Il entame la même année une carrière de pianiste, dont le succès immédiat le pousse à abandonner l'enseignement des langues, où il débutait. Son approche de la musique en général est extrêmement intellectuelle, et il excelle plus particulièrement au piano dans des œuvres plutôt austères. Interprète remarquable de Schönberg et Webern, il a en outre enregistré notamment l'Art de la fugue et les Variations Goldberg de J.-S. Bach, des sonates de Haydn, les dernières œuvres de Beethoven et les sonates de P. Boulez. Sa démarche se retrouve dans ses écrits, en particulier dans son ouvrage essentiel : The Classical Style : Haydn, Mozart, Beethoven (1971 et 1972, trad. fr. Paris, 1978). Il a publié plus récemment Arnold Schoenberg (1975, trad. fr. Paris, 1979), Sonata Forms (1980) et Romantic Generation (1995).