En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Louis Roquin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur français (Aulnay-sous-Bois 1941).

Élève du Conservatoire de Paris de 1962 à 1969 (trompette, harmonie, contrepoint), il a effectué un stage au Groupe de recherches musicales (1969-70) et un autre avec Henri Pousseur, et a étudié avec Pierre Schaeffer (classe de musique fondamentale appliquée à l'audiovisuel) et Jean-Étienne Marie (Schola cantorum). On lui doit notamment Ricercare II, pour 8 pistes magnétiques et instruments (1971) et III (musique électroacoustique et symphonique, 1971), Report, théâtre musical pour bande magnétique, rythmes gestuels, 28 triangles, 3 grosses caisses, cymbales et gong (1971), Machination, pour effectifs variables et formations libres (1973), Cicero, pour ensemble instrumental (1975), Textuel, pour voix (bande magnétique), trombone basse, jeu de cloches-tubes, 7 cloches à vaches, tôle manipulée, cristal-tôle I et II et tôle-percussion (1977), Machination III, pour 2 percussions, flûte, alto, trompette, clarinette, piano, cor, contrebasse à cordes, avec crécelles, fouets et triangles (1979), et De Concert (1985).