En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Michèle Reverdy

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Femme compositeur française (Alexandrie, Égypte, 1943).

Elle a fait ses études au Conservatoire de Paris, en particulier avec Olivier Messiaen et Claude Ballif, travaillé au Groupe de recherches musicales de l'I. N. A., et a été pensionnaire à la Casa de Velasques à Madrid (1979-1981). Depuis 1979, elle est professeur d'analyse au Conservatoire national de région de Paris, ainsi que dans divers conservatoires municipaux de la même ville. Elle a écrit : Cante jondo, trois mélodies pour voix de femme et ensemble instrumental sur des poèmes de Federico García Lorca (1974 ; rév., 1980) ; Espaces, pour orchestre (1975), pièce largement fondée sur une série de 12 accords ; Kaléidoscope, pour clavecin et flûte (1975) ; Figure, pour piano (1976) ; le Rideau bleu, pour flûte(s), clarinette(s), violon, violoncelle et piano (1978) ; Météores, pour 17 instrumentistes (1978) ; Arcane, pour clarinette, violon, violoncelle, piano et percussion (1979) ; Through the Looking-Glass, pour récitant, voix de femme, clarinette, alto, 2 trombones et piano (1979), avec textes de Lewis Carroll, lus en exergue ; Quintette à vents (1980) ; Mimodrame, pour 4 percussionnistes, 2 trombones, 4 « joueurs » et 3 danseurs (1981) ; le Château, opéra d'après Kafka (1980-1986) ; Sept Enluminures pour soprano, clarinette, piano et percussion (1987) ; Vincent, opéra (1984-1989) ; le Précepteur, opéra d'après Jakob Lenz (1990) ; Messe pour la paix (1991) ; l'Intranquillité pour quatuor à cordes (1991) ; le Nom sur le bout de la langue, conte pour enfants (1993) ; Concerto pour orchestre (1994). On lui doit également un ouvrage sur l'Œuvre de piano d'Olivier Messiaen (Paris, 1978).