En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Julius Reubke

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Pianiste, organiste et compositeur allemand (Hausneindorf, près de Quedlinburg, 1834 – Pillnitz 1858).

Fils d'un facteur d'orgues, élève de Liszt à Weimar, il écrivit deux œuvres remarquables : une sonate pour piano en si bémol mineur (1856-57), d'un seul tenant comme celle de Liszt (son dédicataire) et de dimensions semblables, mais plus morcelée ; et une sonate pour orgue (en ut mineur sur le psaume 94), achevée en 1858 et apparentée à la fantaisie et fugue sur le choral « Ad nos ad salutarem undam » de Liszt. Il eut deux frères également musiciens : Emil (1836-1885), qui hérita de la firme de leur père Adolf (1805-1875), et Otto (1842-1913), pianiste, chef d'orchestre et compositeur.