En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Joachim Raff

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur suisse (Lachen, canton de Zurich, 1822 – Francfort 1882).

Protégé par Mendelssohn et par Liszt, il s'établit en 1850 à Weimar pour être à proximité de ce dernier : jusqu'en 1856, il y fut son assistant. Il se fixa ensuite à Wiesbaden, et en 1877 prit la direction de l'École supérieure de musique de Francfort. Il composa des opéras, parmi lesquels König Alfred (Weimar 1851) et Dame Kobold (Weimar 1870), de la musique de chambre et, surtout, onze symphonies (dont la dernière inachevée), pour la plupart à programme et dont la plus célèbre est la Cinquième, dite Lenore (d'après la ballade de Bürger, 1872). La Huitième et les trois suivantes (1876) illustrent les Quatre Saisons.