En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Robert Planquette

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur français (Paris 1848 – id. 1903).

D'une famille de musiciens ­ sa mère chantait à l'Opéra ­, il entra au Conservatoire de Paris où il obtint les prix de solfège et de piano et travailla l'harmonie avec Duprato. Il débuta comme pianiste dans les cafés-concerts. Ses premières compositions ont été des transcriptions pour piano, des chansons, des marches et des chants militaires. Il est l'auteur du Régiment de Sambre et Meuse devenu célèbre. Le succès dans le domaine de l'opérette lui est venu soudainement avec les Cloches de Corneville, représenté au théâtre des Folies-Françaises le 19 avril 1877, et qui connut une vogue exceptionnelle. Planquette, qui partageait son activité entre Paris et Londres, produisit par la suite une vingtaine d'autres ouvrages qui n'eurent cependant jamais la même notoriété, même si certains ont survécu jusqu'à nos jours : Rip Van Winckle (1882) et Surcouf (1887), tous deux représentés à Londres. Parmi les œuvres de ses dernières années, un titre est à retenir : Mam'zelle Quat' Sous (1897).