En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alois Pinoš

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur tchèque (Vyskov 1925).

Il a étudié la musique avec Vilem Blazek, puis au conservatoire de Brno avec Vilem Petrzelka et à l'académie Janáček avec Jaroslav Kvapil et Theodor Schäfer. En 1953, il a été nommé professeur de composition et d'orchestration à l'académie Janáček. Marqué au début par le chant populaire, et influencé par Janáček, Prokofiev, Bartók, il s'est ensuite tourné vers la musique sérielle, puis, dans les années 60, vers la musique électronique. En 1965, il a suivi un stage à Munich avec Mauricio Kagel. En 1967, il s'est associé avec Parsch, Ruzicka et Stedron pour la création d'œuvres collectives. Parmi ses compositions, il faut citer, outre des chants sur des textes populaires, des chœurs et des danses tchèques pour orchestre qui marquent sa première période, Caricatures pour flûte, clarinette basse et piano (1962), Conflits pour clarinette basse, violon, piano et percussion (1964), un concerto pour orchestre et bande magnétique, Gesta Macchabeorum pour chœur et instruments (1967-68), la symphonie Apollo I (1970), Composition pour 3 (flûte, clarinette et marimbaphone) [1975]. Il a écrit un ouvrage théorique, Tonovy skupine (« Groupes de notes »), publié à Prague en 1971.