En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Christian Friedrich Henrici, dit Picander

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Poète et librettiste allemand (Stolpen, près de Dresde, 1700 – Leipzig 1764).

Arrivé à Leipzig en 1720, il y publia, de décembre 1724 à décembre 1725, une série de poèmes d'inspiration religieuse intitulée Sammlung erbaulicher Gedanken, et devint à cette époque librettiste de Bach pour certaines de ses cantates. Cette collaboration devait durer près de vingt ans et concerner principalement les grandes œuvres sacrées de Bach (Passion selon saint Matthieu, Passion selon saint Marc, probablement aussi Oratorio de Pâques et Oratorio de l'Ascension), ainsi que ses œuvres de circonstance. Picander joua un rôle moins important pour les cantates d'église proprement dites de Bach, bien que son cycle de poèmes sacrés, Cantaten auf die Sonn und Fest-Tage (1728), ait de toute évidence été destiné au cantor. Il se fit également un nom comme auteur de poèmes satiriques.