En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Peter Philips

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Organiste et compositeur anglais ( ? 1560 ou 1561 – Bruxelles 1628).

Prêtre catholique, il quitta l'Angleterre en 1582 pour Rome, où il rencontra Palestrina, puis voyagea en Espagne, en France et aux Pays-Bas espagnols avant de s'établir à Anvers, où il publia trois recueils de madrigaux (1596, 1598, 1603). En 1593, il rencontra Sweelinck à Amsterdam. Accusé la même année de comploter contre la reine Élisabeth, il fut emprisonné puis relâché faute de preuves. Entré en 1597 à Bruxelles au service de l'archiduc Albert (mort en 1621), il couronna sa carrière avec plusieurs recueils de motets : Cantiones sacrae (1612), Gemmulae sacrae (1613), Deliciae sacrae (1616), Paradisus sacris cantionibus (106 motets pour une, deux ou trois voix et continuo, 1628).