En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ottaviano Petrucci

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Imprimeur italien (Fossombrone 1466 – Venise 1539).

Il se familiarise avec la technique et les premiers imprimés allemands à la cour du duc Guidobaldo Ier Malatesta, à Urbino, puis part pour Venise vers 1490, où il met au point le principe des caractères mobiles appliqué à l'impression de la musique mesurée. Ayant obtenu en 1498 un premier privilège de vingt ans pour l'impression de la musique et des tablatures de luth et d'orgue (il n'imprimera pourtant jamais de musique d'orgue), il fait paraître le 15 mai 1501 le premier volume de musique imprimée, Harmonice musicae Odhecaton. Les recueils vont ensuite se succéder très rapidement, mais, en 1511, il quitte Venise pour Fossombrone, où, associé à Francesco da Bologna, il ouvre un atelier de typographie. Sa production musicale, moins élégante que celle de Venise, se fait plus rare et laisse peu à peu la place à des ouvrages de littérature, pour cesser complètement en 1520. Rappelé à Venise en 1536, il part y reprendre ses activités d'éditeur littéraire. Son énorme production (au moins 45 recueils), qui comprend des messes, motets, chansons des plus grands compositeurs de l'époque (Josquin Des Prés, Brumel, Isaac, Obrecht, Pierre de la Rue, Mouton, Agricola et beaucoup d'autres), a eu une importance considérable dans la diffusion des styles et a profondément influencé l'évolution de la musique en Europe.