En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Conrad Paumann

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Organiste, luthiste, compositeur et pédagogue allemand (Nuremberg v. 1415 – Munich 1473)

Aveugle de naissance, il fit toute sa carrière comme organiste, à Nuremberg d'abord (1446-1450), puis à Munich, au service des ducs de Bavière. Considéré comme le plus fameux musicien allemand de son siècle, il connut une grande gloire ; ayant joué avec succès devant les grands de ce monde, plusieurs souverains cherchèrent à l'attirer à leur cour, mais il demeura en Bavière, qu'il ne quitta que pour un voyage en Italie qui le fit séjourner à Mantoue en 1470. Il a peu composé, et l'on ne connait guère de lui que quelques pièces figurant dans le Buxheimer Orgelbuch (« Livre d'orgue de Buxheim »).

Mais c'est surtout par son enseignement et par sa théorie de la musique qu'il a exercé une influence profonde sur ses successeurs. On doit à la rédaction de l'un de ses élèves le Fondamentum organisandi Magistri C. P. Ceci de Nuremberga (« Bases de l'art de l'orgue », de Conrad Paumann l'aveugle de Nuremberg ; 1452). Paumann y montre les façons d'improviser à deux et à trois voix à partir d'un chant donné, et de l'orner de manières très variées. On lui doit aussi vraisemblablement l'invention de la tablature de luth allemande.