En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

Adelina Patti

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Soprano italienne (Madrid 1843 – château de Croig-y-Nos, pays de Galles, 1919).

C'est la plus ancienne cantatrice dont on possède des disques, réalisés il est vrai alors qu'elle avait soixante ans, et aussi, peut-être, celle qui fit la carrière la plus longue, puisqu'elle débuta à New York dans le rôle de Lucia di Lamermoor en 1859 et paraissait encore dans un concert de charité en 1910. Adelina Patti connut une célébrité inouïe dans le monde entier. Sa voix allait du do grave au contre fa aigu, et elle vocalisait avec une extrême agilité, ce qui lui permit d'aborder avec un même bonheur des rôles coloratur, comme Lucia ou Amina dans la Somnambule de Bellini, et dramatiques, comme Aïda ou Leonora d'Il Trovatore de Verdi. Elle excellait aussi dans Juliette et Marguerite de Gounod. Son timbre était admiré, pour sa richesse autant que pour sa clarté. C'est pour la jeune Adelina Patti que Rossini adapta la partie de Rosine du Barbier de Séville, primitivement écrit pour un mezzo-soprano. Son émission était d'une égalité parfaite, mais ses détracteurs lui reprochaient de manquer de tempérament artistique.