En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

New York

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Dès la première moitié du xviiie siècle, New York, qui, pourtant n'était encore qu'une petite ville, connut une vie musicale active grâce à l'arrivée d'artistes européens immigrants. Le premier concert dont nous ayons connaissance y fut donné en janvier 1736 par Karl Theodor Pachelbel, fils du compositeur de Nuremberg et organiste comme lui. En 1793, le chanteur anglais d'opéra-comique Benjamin Carr fonda une maison d'édition musicale et, sept ans plus tard, un hebdomadaire, le Musical Journal. Au xixe siècle, les activités culturelles suivirent l'évolution économique et démographique foudroyante de la ville.

Si 1817 est l'année de l'ouverture de la Bourse, 1823 est celle de la fondation de la New York Music Society, qui donna, en 1831, la première exécution intégrale, en Amérique, du Messie de Haendel. Vers 1850, les chemins de fer apparurent et New York dépassa 500 000 habitants : c'est l'époque où fut inauguré le premier théâtre permanent d'opéra, l'Astor Place Opera House, remplacé en 1854 par l'Academy of Music, qui reçut, entre autres, la Patti, la Grisi et le ténor Mario. Devenue aujourd'hui une capitale culturelle mondiale, New York a regroupé ses principales institutions concernant la musique et les arts du spectacle dans le vaste ensemble du Lincoln Center for the Performing Arts, édifié dans le West Side, près de Broadway.

Orchestres symphoniques

Fondé en avril 1842 par Urelli Corelli-Hill, le New York Philharmonic est le plus ancien orchestre des États-Unis, et l'un des trois plus anciens du monde. Au cours de son histoire, il a absorbé diverses formations (le National Symphony en 1921, le City Symphony en 1923) et a fusionné en 1928 avec le New York Symphony Orchestra, créé en 1878 par Leopold Damrosch. Au xxe siècle, il a eu pour chefs permanents Vassili Safonoff (1906-1909), Gustav Mahler (1909-1911), Josef Stranski (1911-1923), Willem Mengelberg (1921-1929), Arturo Toscanini (1929-1936), John Barbirolli (1937-1942), Artur Rodzinski (1943-1947), Bruno Walter (1947-1949), Dimitri Mitropoulos (1949-1957), Leonard Bernstein (1957-1969, demeuré chef honoraire) et Pierre Boulez (1971-1978). Depuis 1978, Zubin Mehta occupe le poste de directeur musical. Le New York Philharmonic donne une saison de trente-trois semaines, au cours de laquelle il reçoit une dizaine de chefs invités. Il assure, en outre, chaque été, une série de concerts gratuits dans les parcs de New York et fait de fréquentes tournées. Pendant de nombreuses années, il s'est produit au Carnegie Hall. Depuis 1962, son port d'attache est le Philharmonic Hall, au Lincoln Center. New York compte d'autres formations symphoniques, dont The American Symphony Orchestra (fondé par Leopold Stokowski en 1962 ; concerts au Carnegie Hall et au Philharmonic Hall) ; The New Little Orchestra Concerts (fondé en 1947 par Thomas Scherman) ; The Brooklyn Philharmonia (fondé en 1954).

Théâtre lyrique

The Metropolitan Opera Company, première institution lyrique des États-Unis, occupe au Lincoln Center une salle pouvant accueillir 3 973 spectateurs ; c'est le plus grand théâtre d'opéra du monde. Entreprise privée fondée en 1883 (The Metropolitan Opera Association, Inc.), son statut est aujourd'hui celui d'une société à but non lucratif, financée en grande partie par le mécénat. La direction de la compagnie est assurée par un administrateur général élu par le conseil d'administration et responsable devant lui. Le titulaire actuel de ce poste, Schuyler Chapin, a eu pour prédécesseurs Giulio Gatti-Casazza (1908-1935), Edward Johnson (1935-1950) et Rudolf Bing (1950-1972). Dès les premières saisons, la troupe compta dans ses rangs des étoiles de première grandeur. Caruso en fut la vedette incontestée de 1903 à 1920 et, aujourd'hui encore, la compagnie fait appel aux plus grands chanteurs. On a parfois reproché au Metropolitan un manque d'audace dans son répertoire, en particulier en matière de créations ; on lui doit cependant celles de la Fille du Far West et du Triptyque de Puccini, ainsi que de plusieurs opéras américains. Depuis 1960, le Metropolitan possède un Opera Studio, où de jeunes chanteurs peuvent acquérir l'expérience scénique nécessaire à leur carrière. Le New York City Opera, institué en 1944 par la ville de New York, s'efforce de donner leur chance à de jeunes artistes, de préférence américains. Il occupe au Lincoln Center une salle de 2 779 places et propose, à des tarifs populaires, une saison d'automne de onze semaines et une saison d'hiver et de printemps de dix semaines. Le New York City Opera est connu pour l'excellent travail d'ensemble qu'il accomplit. Son répertoire fait une large place aux œuvres peu connues ou contemporaines. Il a donné d'importantes premières américaines, celles notamment de l'Ange de feu de Prokofiev, d'Ariane à Naxos et de la Femme silencieuse de Richard Strauss. Le chef d'orchestre Julius Rudel en fut le directeur de 1957 à 1979, puis en resta le premier chef.

Institutions d'enseignement et de recherche

La Juilliard School, créée en 1920 grâce au legs d'Augustus Juilliard, un riche marchand de coton new-yorkais, est un conservatoire de musique auquel ont été adjoints récemment un département d'art dramatique (1968) et un département de danse (1975). Depuis 1969, la Juilliard School est installée au Lincoln Center. Elle possède une chorale, un ensemble vocal, un orchestre de chambre, 3 orchestres symphoniques et un atelier d'opéra. Le fameux Quatuor Juilliard est un ensemble d'instruments à cordes fondé en 1946 par le compositeur William Schuman, alors président de la Juilliard School.

Les bibliothèques musicales de New York, particulièrement riches, sont des auxiliaires précieux de l'enseignement, de l'édition et de la recherche. La plus importante d'entre elles, la New York Public Library Music Division, fut fondée en 1924 et a été intégrée au complexe du Lincoln Center en 1963. Avec plus de 100 000 livres, 5 000 périodiques, 145 000 partitions et 275 000 disques, sa collection est une des plus vastes du monde. La Juilliard Music Library possède plus de 12 000 livres et 26 000 partitions. La bibliothèque de la Beethoven Society est spécialisée dans les éditions historiques et les livrets d'opéra des xviiie et xixe siècles. New York Pro Musica, à la fois institution d'enseignement et ensemble de concert, fondé en 1952, possède une des plus importantes collections d'instruments du Moyen Âge, de la Renaissance et des débuts de l'époque baroque.