En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Franz Christoph Neubauer

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Violoniste et compositeur tchèque (Melnik 1760 – Bückeburg 1795).

Après avoir mené une vie errante, il arriva vers 1793 à Bückeburg, où il fut ressenti comme un rival par Johann Christoph Friedrich Bach, en poste dans cette cour depuis 1750. Selon un contemporain, « sa grande force était la symphonie », ce qui poussa sans doute Johann Christoph Friedrich à en composer lui-même dix de 1792 à 1794, alors qu'il avait abandonné le genre depuis vingt ans. À sa mort (janvier 1795), Neubauer lui succéda comme maître de chapelle, mais cet artiste « prolétarien et vagabond » disparut à son tour en octobre de la même année, tué par ses excès de boisson.