En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

John Nelson

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Chef d'orchestre américain (San José, Costa Rica, 1941).

À la Juilliard School, il remporte le prix Irving Berlin de direction d'orchestre. En 1972, il débute à Carnegie Hall en dirigeant les Troyens de Berlioz. En 1973, il remplace au Metropolitan Rafaël Kubelik souffrant, et commence une carrière internationale. De 1981 à 1991, il est directeur musical de l'Opéra de Saint Louis et, à partir de 1981, s'impose au Festival Berlioz : jusqu'en 1989, il y dirige Béatrice et Bénédict, le Requiem et Benvenuto Cellini. Berlioz, Gounod et Massenet, ainsi que Haendel et Britten, sont ses compositeurs favoris. Il dirige souvent à l'Opéra de Lyon : en 1994, il y donne la Traviata, et y crée en 1996 Galina de Marcel Landowski.