En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Christian Gottlob Neefe

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur allemand (Chemnitz 1748 – Dessau 1798).

Il étudia à Leipzig le droit à l'université et la musique avec J. A. Hiller, et, vers 1780, s'établit à Bonn, où il devint organiste de la cour (1782) et eut comme élève Beethoven (piano, orgue, basse continue, composition). Il perdit ses postes lors de l'occupation française (1794), mais, en 1796, fut nommé directeur musical du théâtre de Dessau. Bon pédagogue, il s'illustra, surtout, comme compositeur, dans le domaine du lied et dans celui du singspiel. Il collabora avec Hiller pour Der Dorfbarbier (1771) et écrivit lui-même, entre autres, Die Apotheke (1771, d'après Goldoni), Die Zigeuner (1777) et, surtout, Adelheit von Veltheim (1780), au sujet proche de celui de l'Enlèvement au sérail de Mozart. Ses lieder et ses odes d'après Klopstock ont souvent un ton de ballade.

On lui doit aussi le monodrame Sophonisbe (1778).