En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Monn

(à l'origine Mann)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Famille de musiciens autrichiens.

Matthias Georg, organiste et compositeur (Vienne 1717 – id. 1750). Il s'appelait Johann Georg Matthias, mais changea son prénom pour éviter toute confusion avec son frère. Organiste à la Karlskirche à partir de 1738, il fut avec Wagenseil le principal représentant de l'école préclassique viennoise. Il est l'auteur de la plus ancienne symphonie connue en quatre mouvements avec menuet en troisième position (1740), mais cette œuvre constitue dans sa production un cas isolé : toutes ses autres symphonies sont en trois mouvements. On lui doit aussi de la musique de chambre dont six quatuors à cordes faits chacun d'un mouvement lent et d'une fugue, des pages religieuses, et des concertos dont sept pour clavecin (l'un d'eux fut « recomposé » par Schönberg en 1932 pour violoncelle et orchestre) et un pour violoncelle (édité par Schönberg en 1911-12).

Johann Christoph, pianiste et compositeur (Vienne 1726 – id. 1782). Frère du précédent, il fut surtout connu en son temps pour ses œuvres pour clavier. Des symphonies publiées en 1912 sous le nom de Monn dans la série Denkmäler der Tonkunst in Oesterreich avec une attribution globale à Matthias Georg, certaines sont en réalité de lui.