En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Paul Meyer

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Clarinettiste français (Mulhouse 1965).

Au Conservatoire de Mulhouse, il apprend la clarinette avec M. Cianferani avant d'entrer au Conservatoire de Paris et à la Musik Akademie de Bâle. Dès 1984, il remporte le prix du Young Concerts Artists à New York, et rencontre à cette occasion Benny Goodman, qui lui prodigue ses conseils. Pendant quelques mois, il est soliste à l'Opéra de Lyon, puis à l'Opéra de Paris. Mais il se consacre finalement à une brillante carrière de soliste, accompagné en récital par le pianiste Éric Le Sage, qu'il connaît depuis 1982. Il a aussi comme partenaires François-René Duchâble, l'altiste Gérard Caussé et le Quatuor Mélos, ainsi que Gidon Kremer ou Yo-Yo Ma. Il aborde parfois des concertos peu connus, comme ceux de Bruch, Copland, Busoni ou Pleyel. En 1991, il crée le Concerto de Gerd Kühr au Festival de Salzbourg et, en 1995, les concertos de Penderecki et Berio. La même année, il joue l'Hommage à Schumann de Kurtag. Il anime également un festival d'été à Salon-de-Provence.