En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Giacomo Manzoni

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et musicologue italien (Milan 1932).

Après des études musicales (composition) à Messine et au conservatoire de Milan et des études littéraires à l'université Bocconi à Milan, il travailla comme instrumentiste d'orchestre, chef de chœur, critique musical (critique à L'Unità de 1958 à 1966, rédacteur des revues Il Diapason, Prisma, Musica/Realtà). Il enseigna l'harmonie, le contrepoint et la composition au conservatoire Verdi de Milan et au conservatoire Martini de Bologne. Ses travaux en musicologie se traduisent par sa participation au Dictionnaire et à l'Encyclopédie de la musique (Milan, 1964) et par son ouvrage A. Schönberg – L'uomo, l'opera, i testi musicali (1975). (Manzoni a également traduit en italien Th. W. Adorno ­ Philosophie der neuen Musik, 1959, et Dissonanzen, 1959 ­ et A. Schönberg ­ Harmonielehre, Milan, 1963 ­, et d'autres textes didactiques intitulés Analisi e pratica musicale, 1974.)

Il est auteur d'œuvres pour le théâtre (Per Massimiliano Robespierre, 1974, créée à Bologne en 1975, scènes musicales en 2 temps sur des textes de Robespierre et d'autres ; Doktor Faustus d'après Thomas Mann, Milan 1989), d'œuvres vocales-instrumentales (Hölderlin/Frammento [1972] pour chœur et orchestre, Masse : Omaggio a E. Varèse [1977] pour piano et orchestre, Modulor [1979] pour 4 orchestres, Parole da Beckett [1971] pour 2 chœurs, 3 groupes instrumentaux et bande magnétique, Variabili [1973] pour orchestre), et d'œuvres pour ensembles de chambre (Quartetto à cordes [1971], Percorso a otto [1975] pour double quatuor à cordes, Sigla [1976] pour 2 trompettes et 2 trombones, Epodo [1976] pour quintette à vent, Percorso GG [1979] pour clarinette et bande magnétique, Hölderlin : Epilogo [1980] pour 10 instruments).