En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Otto Luening

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur, chef d'orchestre, flûtiste et professeur américain (Milwaukee 1900 – New York 1996).

Enfant prodige initié à la musique par ses parents, eux-mêmes musiciens, il étudie à la Staatliche Hochschule de Munich, ainsi qu'au conservatoire de Zurich, tout en commençant une carrière de flûtiste et de chef d'orchestre. Entre 1920 et 1925, il travaille à Chicago comme arrangeur musical pour des films muets, puis comme directeur du département « opéra » à l'Eastman School, et directeur de la Rochester American Opera Company et de l'American Opera Company, entre 1925 et 1929. En 1930, il achève un opéra composé grâce à des bourses de la fondation Guggenheim, Évangéline. Puis il se consacre à l'enseignement, tout en continuant à composer (université d'Arizona, Bennington College, université Columbia de New York, et Juilliard School). C'est au sein de l'université Columbia qu'il fonde, au début des années 50, avec Wladimir Ussachevsky, le premier studio permanent aux États-Unis à créer de la « music for tape » (musique sur bande), équivalent de la musique électroacoustique, genre où il compose de nombreuses pièces, seul ou en collaboration avec Ussachevsky. Son œuvre assez abondante comprend une forte proportion de pièces de musique de chambre, ainsi que des « musiques d'application » pour la scène, la télévision, le film. Avec ses références stylistiques très diverses (folklore, dodécaphonisme, électroacoustique), elle incarne un certain visage de l'éclectisme américain.