En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Marie-Claude Josèphe, dite Rosalie Levasseur

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Soprano française (Valenciennes 1749 – Neuwied-sur-le-Rhin 1826).

Elle débuta en 1766. Considérée comme une rivale par Sophie Arnould, elle chanta dans les cinq opéras en français de Gluck représentés à Paris de 1774 à 1779 : les trois derniers (Alceste, Armide et Iphigénie en Tauride) lui valurent ses plus grands triomphes. Tragédienne lyrique, elle parut également dans des ouvrages de Sacchini, de Piccinni, de Philidor et d'autres, et se retira en 1788.