En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Charles Lecocq

Charles Lecocq, la Fille de Mme Angot
Charles Lecocq, la Fille de Mme Angot

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur français (Paris 1832 – id. 1918).

Ses débuts furent d'autant plus difficiles que, souffrant de coxalgie congénitale, il ne pouvait marcher sans béquilles. Vainqueur, ex æquo avec Bizet, du concours institué par Offenbach en 1857 (il s'agissait de mettre en musique un livret d'opéra bouffe intitulé le Docteur Miracle), il n'en tira pas grand profit et continua de végéter jusqu'au succès de Fleur-de-Thé en 1868, qui le lança définitivement. Quantité d'opérettes et d'opéras-comiques allaient suivre, unissant la grâce à la gaieté. Giroflé-Girofla, les Cent Vierges, la Petite Mariée ou le Petit Duc sont assurément démodés, mais la Fille de Mme Angot (1872) peut suffire à la gloire de Charles Lecocq.