Identifiez-vous ou Créez un compte

Sébastien Le Camus

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Violoniste, théorbiste et compositeur français ( ? v. 1610 – Paris 1677).

Intendant de la musique de S.A.R. Gaston d'Orléans (1648), il fut nommé en 1660 surintendant de la musique de la reine Marie-Thérèse. Il fut également membre de la Petite Bande, orchestre formé par Lully avec les meilleurs instrumentistes des Vingt-Quatre Violons du roi. Dans son Traité de la viole (1687), Jean Rousseau dit de lui : « Le seul souvenir de la beauté et de la tendresse de son exécution efface tout ce que l'on a entendu jusqu'à présent sur cet instrument. » Ses « beaux airs », dont il semble avoir écrit un grand nombre, furent fort appréciés de son vivant et continuèrent, après sa mort, à paraître dans les recueils collectifs de l'éditeur Ballard. Avec son contemporain Michel Lambert, Le Camus compte parmi les maîtres de l'air sérieux. C'est son fils Charles qui prépara le livre d'Airs à deux et trois parties de feu Monsieur Le Camus (1678). Sauf une exception (à 2 voix), ces airs sont pour 1 voix et basse continue ; ils témoignent d'une écriture soignée, d'une sensibilité envers le texte poétique et d'un langage harmonique souvent italianisant (cf. chromatisme du rondeau Amour, cruel amour).