En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hugh Le Caine

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et physicien canadien (Port Arthur, Ontario, 1914 – Ottawa 1977).

Il a étudié à Kingston et à Birmingham (Angleterre), où il a obtenu un doctorat ès sciences en 1952. Il s'est orienté vers la mise au point d'instruments de musique électroacoustique et a contribué à la création de programmes d'études de musique électroacoustique à l'université de Toronto (1959), à l'université hébraïque de Jérusalem (1961) et à l'université McGill (1964), où il enseigne depuis 1966. Ses œuvres, dont beaucoup sont très brèves, relèvent presque exclusivement du domaine électroacoustique ; citons Dripsody (1955), Ninety-Nine Generators (1956), The Burning Deck, mélodrame sur un texte de D. F. Hemans (1958), Sounds to forget (1963), Paulution (1970).