En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Constant Lambert

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur, chef d'orchestre et musicologue anglais (Londres 1905 – id. 1951).

Sa première partition majeure, le ballet Roméo et Juliette (1926), résulta d'une commande de Diaghilev. De son intérêt pour le jazz témoignent Elegiac Blues pour orchestre (1927) et surtout The Rio Grande (sur un poème de Sacheverell Sitwell) pour piano, chœur et orchestre (1927), ainsi que le Concerto pour piano et neuf instrumentistes (1930-1931). Citons également Summer's Last Will and Testament pour baryton, chœur et orchestre, d'après T. Nashe (1932-1935), et le ballet Horoscope (1937). Son livre Music Ho ! A Study of Music in Decline (1934) est une étude pénétrante et provocante à la fois de l'état de la musique en Europe de 1910 à 1930 environ, les trois figures clés de l'époque étant pour lui Debussy, Sibelius et Schönberg, suivis de près par Stravinski.