En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

László Lajhta

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur hongrois (Budapest 1892 – id. 1963).

Moins connu à l'étranger que Bartók et Kodály, il fut pourtant, dans la première moitié du xxe siècle, le troisième grand nom de la musique de son pays.

Après des études à Budapest, il vint compléter sa formation à la Schola cantorum, auprès de Vincent d'Indy (1911-1913), et devait toujours rester influencé par la musique française. En 1910, il fut le compagnon de Bartók et de Kodály dans leurs recherches folkloriques. Il entra en 1913 au département d'ethnographie du Musée national hongrois de Budapest et joua dans le domaine de l'ethnomusicologie un rôle de premier plan au niveau international. Sous certains aspects, sa carrière de compositeur ressemble à celle de son contemporain tchèque Bohuslav Martinů. Il sut admirablement équilibrer, dans son œuvre, les apports hongrois et ceux de la culture latine.

Malgré ses nombreuses partitions de chambre (dont dix quatuors à cordes échelonnés de 1922 à 1953) et pour la voix, il fut avant tout un symphoniste. De ses neuf symphonies, composées de 1936 à 1961, sept sont postérieures à 1945. Il reçut en 1951 le prix Kossuth pour son action menée en faveur du folklore hongrois.