En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean-Philippe Lafont

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Baryton français (Toulouse 1951).

Il est élève de Denise Dupleix, et, de 1973 à 1977, se forme à l'Opéra-Studio. En 1977, il débute à Toulouse dans Cosi fan tutte et, en 1978, tient le rôle principal de la Chute de la Maison Usher de Debussy à Berlin. Sa carrière internationale le mène sur toutes les scènes d'Europe et des États-Unis. En 1987, il chante Falstaff à Lyon et Leporello à Aix-en-Provence. En 1992, il interprète Puccini à la Scala de Milan, Aïda et Tosca au Staatsoper de Vienne. Son répertoire s'étend de Mozart à Richard Strauss, en passant par Verdi, Puccini et la musique française. Il crée plusieurs opéras de Marcel Landowski : Montségur, la Vieille Maison et Galina. En 1996, il chante Nabucco à l'Opéra Bastille et aborde son premier rôle wagnérien dans Lohengrin.