En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pavel Křížkovský

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et maître de chœur tchèque (Holasovice 1820 – Brno 1885).

Il entra au noviciat des frères augustins de Brno en 1845, où il se perfectionna en orgue, puis travailla la composition avec Gottfried Rieger. En 1848, il devint le maître du chœur du monastère de Brno, pour lequel il écrivit une suite de chœurs pour voix d'hommes essentiellement centrés sur des textes populaires, qui servent encore aujourd'hui de répertoire de base entre celui de Smetana et Janáček. La première de son chœur Utonula (« la Noyée »), en 1848, reçut un accueil enthousiaste. Il fut nommé maître de chapelle de la cathédrale d'Olomouc (1873), avant de se retirer dans son monastère en 1883.

Outre une importante production de caractère religieux, Křížkovský a laissé de nombreuses mélodies éditées par cahiers ou isolées et des chœurs et cantates avec solistes, mais accompagnées au piano (ou harmonium). Il ne s'est pas contenté de citer quelques airs populaires afin de pimenter la rigueur de l'écriture liturgique pour chœur, mais a repris les matériaux originels en respectant fondamentalement leur prosodie. Il est considéré comme le père de la musique chorale tchèque.