En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Marek Kopelent

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur tchèque (Prague 1932).

Élève de J. Rídký à l'Académie musicale et d'art dramatique de Prague (1951-1955), il est, depuis 1956, rédacteur dans des maisons d'édition musicale nationales. Il s'est rapidement dégagé de l'influence de l'école officielle, basée sur la chanson populaire et l'esthétisme socialiste, pour évoluer vers des techniques nouvelles, étudiant l'école de Vienne, Boulez, Berio, Nono et l'école allemande moderne. Depuis 1960, l'ensemble de son œuvre tend à assimiler des acquis techniques sans se départir d'une invention mélodique profonde. Sensible aux anciennes civilisations, il s'est penché sur des manuscrits extra-européens (sanskrits, sumériens, mongols, japonais anciens, arabes, etc.) afin d'en retrouver les réflexes musicaux et philosophiques. Travaillant avec Vostřák, il fut l'animateur des Musica viva pragensis, ensemble de musique contemporaine qui a fait rayonner la musique tchèque à Donaueschingen et à Darmstadt. Depuis quelques années, il semble avoir quitté le devant de la scène musicale. Par ses seules œuvres connues en Occident, il s'est affirmé comme l'une des personnalités les plus intéressantes et dynamiques de l'école tchèque actuelle.