En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Raphael Georg Kiesewetter

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Historien de la musique autrichien (Holesov, Bohême, 1773 – Baden, près de Vienne, 1850).

Élève d'Albrechtsberger, fonctionnaire dans l'administration impériale, il organisa chez lui, à partir de 1818, des concerts de musique vocale du xvie au xviiie siècle, et apparaît comme le véritable fondateur de la musicologie autrichienne (Die Verdienste der Niederländer um die Tonkunst, 1829 ; Geschichte der europäisch – abendländischen oder unserer heutigen Musik, 1834 ; Die Musik der Araber, 1842). Il eut comme neveu August Wilhelm Ambros, et, à sa mort, sa bibliothèque échut à Aloys Fuchs.