En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Udo Kasemets

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur canadien d'origine estonienne (Tallinn 1919).

Il a fait ses études dans son pays natal, puis à Stuttgart, et a fréquenté les cours d'été de Darmstadt. Établi au Canada depuis 1951, il y a exercé, principalement à Toronto, de nombreuses activités de critique, d'enseignant, de chef d'orchestre et de chœur, et d'éditeur de musique, tout en restant en contact permanent avec l'avant-garde américaine. Sa première période créatrice qui comprend 21 numéros d'opus, recouvre « les œuvres écrites avant que le compositeur ait pris contact avec les tendances actuelles de la composition », ainsi que celles manifestant « un style tonal traditionnel » (1941-1950). Toutes ces œuvres ont été retirées par le compositeur. Suivirent de 1950 à 1960 une vingtaine d'œuvres adoptant « le mouvement général de cette période pour ce qui est du style et de la structure ». En fait, Kasemets ne retient vraiment que sa production postérieure à 1960. Il se tourna alors vers les formes ouvertes et indéterminées, vers la notation graphique, vers la combinaison de la musique avec les autres arts (littérature, arts plastiques et visuels), cela sous l'influence d'artistes tels que E. Brown ou M. Feldman, puis de J. Cage. Fifth Root of Five (1962-63) confronte deux pianistes à une succession de fragments de cinq secondes chacun à interpréter de diverses façons. Trigon (1963), l'ouvrage de Kasemets le plus souvent exécuté, relève plutôt du happening : il est fait appel ici à un, trois, neuf ou vingt-sept participants, et à divers media (musicaux ou non musicaux) pouvant atteindre le nombre de quatre-vingts. Contactics (1966) et Tt (Tribute to Buckminster Fuller, Marshall McLuhan, John Cage) [1968] exigent une participation active de l'auditoire. Quartet of Quartets (1971-72) implique la retransmission sur bande de l'enregistrement de la lecture de divers articles choisis en fonction d'un thème précis, puis la superposition de cet enregistrement à des lectures d'autres textes dans des langues différentes, choisis en cours d'exécution (la durée de cette pièce est libre, le téléphone ou le télégraphe pouvant venir s'ajouter à l'accumulation des matériaux sonores). Principal représentant de l'extrême avant-garde au Canada, auteur de nombreux articles, Udo Kasemets a édité trois ouvrages : The Modern Composer and his World (Toronto, 1961), Canavangard (1968) et Focus on Musicecology (Toronto, 1970).