En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Robert Kajanus

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Chef d'orchestre et compositeur finlandais (Helsinki 1856 – id. 1933).

Élève de R. Faltin et de A. Leander à Helsinki, de Richter et de K. Reinecke à Leipzig (1877-78), puis de J. Svendsen à Paris (1879-80), il créa dès son retour à Helsinki la Société orchestrale (1882), appelée à devenir plus tard l'Orchestre d'Helsinki. Une brillante carrière internationale de chef d'orchestre éclipsa l'œuvre du compositeur, à l'ombre de son ami Jean Sibelius. Sa Mort de Kullervo, écrite en 1881, anticipe d'ailleurs sur la mise en musique des légendes du Kalevala de son illustre cadet. En 1882 et 1889, il écrivit ses deux Rhapsodies finnoises, en 1885 Aino, poème symphonique, et en 1916 sa dernière œuvre remarquable, une Sinfonietta. Son principal mérite reste d'avoir été le plus ardent défenseur de l'œuvre de Sibelius, qui le désigna quand, dans les années 30, la Columbia lui demanda de choisir un chef d'orchestre susceptible d'enregistrer son œuvre symphonique. Kajanus, réputé pour la force de son caractère et son sens de l'organisation, ouvrit la voie à une brillante école de direction d'orchestre finnoise.