En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pál Kadosa

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Pianiste, pédagogue et compositeur hongrois (Levice 1903 – Budapest 1983).

De 1921 à 1927, il a été l'élève, à l'Académie Franz-Liszt de Budapest, de Kodály (composition) et d'Arnold Székely (piano). Depuis 1927, il est l'un des professeurs de piano les plus éminents de Hongrie, ayant enseigné successivement à l'école Fodor (1927-1943), Goldmark (1943-44), puis à l'Académie de musique de Budapest jusqu'à sa retraite. Il a eu comme élèves aussi bien des pianistes de la génération d'András Mihály que de celle de Zoltán Kocsis, Deszö Ranki ou Csilla Szabó. Personnage officiel de l'école hongroise depuis 1930, prix Kossuth 1950, il a composé une œuvre vaste, qui touche autant au répertoire de son instrument qu'au domaine symphonique (10 symphonies) ou à la musique de chambre. Jusqu'au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, son style est directement influencé par Kodály et le néoclassicisme d'Hindemith et de Stravinski. En 1948, le compositeur s'oriente vers la cantate, l'œuvre chorale, simplifiant au maximum sa grammaire afin de livrer des œuvres accessibles au plus grand nombre. Depuis 1953, il est revenu à des formes plus classiques, cultivant la symphonie comme le quatuor, le concerto comme la sonate.