En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hucbald de Saint-Amand

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Théoricien français ? (environs de Tournai v. 840 – Saint-Amand 930).

Il étudie à Saint-Amand dans un monastère dirigé par son oncle, puis à Nevers et à Auxerre, où il travaille avec Heiric. En 886, fuyant l'invasion des Normands, il s'installe à Saint-Omer. Après un séjour à Reims pour organiser les écoles, il revient définitivement à Saint-Amand et consacre le reste de sa vie à ses écrits. Si l'on accepte aujourd'hui qu'il est l'auteur du traité De harmonica institutione, on l'a longtemps considéré comme l'auteur de l'ouvrage théorique le plus important de toute cette époque, qui a exercé une influence considérable sur les débuts de la musique polyphonique aux ixe et xe siècles, Musica Enchiriadis. Afin d'améliorer le système d'écriture des neumes, Hucbald inventa une notation musicale fondée sur l'emploi de lignes horizontales parallèles, des emprunts (centons) et d'une notation alphabétique.