En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

John Hothby ou Johannes Ottobi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Théoricien et compositeur anglais ( ? v. 1410 – ? 1487).

Ce moine carmélite enseigna à l'université d'Oxford, où il a fait ses propres études. Ses écrits laissent entendre qu'il parcourut la France, l'Espagne et l'Allemagne. Hothby séjourna sûrement à Florence, et, de 1467 à 1486, à Lucques. En 1486, il quitta l'Italie, rappelé par Henri VII en Angleterre. Docteur en théologie, il enseigna, outre la musique, la grammaire et l'arithmétique, et exerça comme professeur une remarquable influence. Défendant les théories d'un Guido d'Arezzo, il s'éleva, en revanche, contre celles du théoricien espagnol Ramos de Pareja (Dialogus in arte musica). Son ouvrage le plus important, écrit en italien, reste La Calliopea legale (Paris, 1852). Hothby a, par ailleurs, laissé quelques œuvres polyphoniques à 3 et à 4 voix.