En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gerard Hoffnung

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Dessinateur et humoriste anglais d'origine allemande (Berlin 1925 – Londres 1959).

Peintre de formation, il illustre des publications de l'Enfant et les sortilèges, la Flûte enchantée et Lilliput. Vers 1940-1945, il devient humoriste, collabore à Punch et débute une série d'albums consacrés aux musiciens. Évitant le grotesque, ses croquis sont des chefs-d'œuvre d'équilibre entre la cruauté du regard, la tendresse et surtout la pertinence musicale qui ne peut naître que d'un « œil musicien » ! Ses silhouettes de maestros enfiévrés, de percussionnistes bricoleurs ou de harpistes divas sont mondialement célèbres. Tubiste amateur mais virtuose de l'ocarina, grand collectionneur de partitions introuvables, il organise en 1956 et 1958 deux « Hoffnung Concerts » gravés sur disque. Plusieurs compositeurs de ses amis s'y adonnent à des plagiats ou des plaisanteries musicales souvent talentueuses. Citons entre autres Francis Baines, Malcolm Arnold, The Barber of Darmstadt d'Humphrey Searle et Let's fake an opera !, parodie d'un titre célèbre de Britten.