En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Philippe Hersant

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur français (Rome 1948).

Il a été l'élève d'André Jolivet au Conservatoire de Paris, tout en poursuivant des études littéraires, et a obtenu le prix Nadia-Boulanger en 1970. D'abord boursier à la Casa Velázquez à Madrid (1970-1972), il a été ensuite pensionnaire à la villa Médicis à Rome (1978-1980). Parmi ses œuvres, surtout instrumentales, citons Meanderthale pour soprano, récitants, chœur et orchestre d'après James Joyce (1969), Kells, musique symphonique (1970), Étude pour orchestre (1972), Cris et Silences pour flûte seule (1973), Été indien pour orchestre (1973), Austral/Boréal pour 40 guitaristes, 40 chanteurs amateurs, baryton, flûte et 2 percussionnistes (1975), Dolce stile nuovo pour ensemble instrumental et chœur d'hommes (1978), Stances pour orchestre (1978), Sables pour 12 cordes (1979), Spirales pour violoncelle solo (1980) et Mouvement pour piano solo (1980), l'opéra le Château des Carpathes (1992).