En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

chevalierd'Herbain

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Violoniste et compositeur français (Paris 1734 – id. 1769).

Musicien autodidacte, il s'engage dans l'armée en 1749, mais abandonne son poste de capitaine deux ans plus tard pour aller se perfectionner dans la composition en Italie. Ce séjour de cinq ans va influencer le style de ses œuvres et développer son sens dramatique et sa prédilection pour l'opéra. Herbain fait représenter un certain nombre d'œuvres avec succès, d'abord en Italie (Il Geloso et Il Trionfo del Giglio, 1751 ; La Lavinia, 1751), puis à Paris, qu'il regagne en 1756 et où son opéra-ballet Iphis et Célime est donné la même année à l'Académie royale de musique. Musicien très en vogue à la cour, il obtient en 1760 l'autorisation royale de faire publier ses œuvres. Il est, par ailleurs, l'auteur de Sonates en trio (1755) et de sonates pour clavecin ainsi que de pittoresques cantatilles, dans lesquelles on constate l'influence de Rameau, qu'il admirait.