En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Fanny Heldy

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Soprano belge, naturalisée française (Ath, près de Liège, 1888 – Paris 1973).

Elle fit ses débuts au théâtre de la Monnaie de Bruxelles en 1910. Engagée à Paris en 1917, elle fit une grande carrière dans l'opéra et l'opéra-comique jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Elle chanta avec succès Louise et Mélisande à la Scala de Milan sous la direction de Toscanini, et Manon à Covent Garden. Elle créa en outre de nombreux ouvrages : Antar de Gabriel Dupont, la Tour de feu de Sylvio Lazzari, le Marchand de Venise de Reynaldo Hahn, l'Aiglon de Jacques Ibert et Arthur Honegger. Sa voix était celle d'un soprano lyrique au registre aigu d'une extrême pureté, au médium un peu nasal. Mais c'est surtout par ses dons musicaux et sa présence scénique qu'elle forçait l'admiration. Fanny Heldy fut une Thaïs mémorable et une remarquable Violetta dans la Traviata.