En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Georg Frauenfelder, dit Hermann Heiss

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et pédagogue allemand (Darmstadt 1897 – id. 1966).

Il étudia à Francfort, puis à Vienne, où il contribua à la rédaction de l'ouvrage de J. M. Hauer Zwölftontechnik (1926), avant d'en recevoir la dédicace. Il eut ensuite des contacts avec Schönberg à Berlin. Fixé à Darmstadt, professeur de théorie à l'École militaire de musique de Francfort en 1941, il enseigna dès 1946 aux cours d'été de Darmstadt et y reçut en 1955 la direction d'un studio de composition électronique, discipline à laquelle, à partir de 1962, il consacra la totalité de son enseignement. Ses œuvres antérieures à 1944 furent à peu près toutes détruites dans les bombardements de Darmstadt (1944). Heiss a écrit ensuite le ballet électronique Die Tat, d'après Crime et Châtiment de Dostoïevski (1961), Variable Musik pour bande (1966), ainsi que de nombreuses œuvres scéniques ou radiophoniques. On lui doit aussi plusieurs écrits théoriques.