En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ivor Gurney

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et poète anglais (Gloucester 1890 – Dartford 1937).

Choriste à la cathédrale de Gloucester, il commence ses études musicales dans cette ville (théorie, orgue), puis occupe divers postes d'organiste. Ayant obtenu une bourse pour le Royal College of Music, il se rend à Londres et travaille avec C. V. Stanford et Vaughan Williams. Grièvement blessé au cours de la Première Guerre mondiale, il ne retrouvera plus jamais une bonne santé. Il sombre dans la dépression, perd la raison, et meurt, près de Londres, à l'âge de 47 ans.

À partir de 1917, Gurney commence à publier ses recueils de poésie et des œuvres musicales. Il se fait surtout connaître comme compositeur de mélodies. Son œuvre la plus célèbre est sans doute le cycle The Western Playland pour baryton, quatuor à cordes et piano (1919). Il a également composé des Préludes pour piano (1919-20), ainsi que quelques œuvres instrumentales ou pour orchestre. L'évolution de la musique contemporaine ne le touche guère, mais ses mélodies, contemporaines de celles d'un Peter Warlock, se caractérisent par l'originalité du langage harmonique et le degré de perfection qu'il apporte à l'union de la poésie et de la musique.