En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Guiraud Riquier de Narbonne

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Troubadour (Narbonne v. 1230 – ? v. 1292).

D'origine modeste, il se trouve d'abord dans l'entourage d'Amauri IV de Narbonne avant de vivre une dizaine d'années à la cour d'Alphonse le Sage de Castille. Il compte parmi les tout derniers troubadours. En 1280, il revient en Languedoc, s'intéressant particulièrement à la poésie religieuse. Il a écrit une œuvre considérable, à commencer par le « planh » sur la mort d'Amauri de Narbonne. Environ quatre-vingt-dix pièces nous sont parvenues, dont quarante-huit notées (chansons, pastourelles ­ genre où il excelle ­, prières, sirventès, albas, etc.). C'est avec lui que la poésie provençale s'éteint.