En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Victor Gonzalez

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Facteur d'orgues français, d'origine espagnole (Hacinas, Burgos, 1877 – Paris 1956).

La manufacture qu'il a fondée en 1921-1925 à Châtillon-sous-Bagneux s'est illustrée dans un retour à des éléments du style classique, ce qui a contrasté sainement sur les excès de l'orgue postromantique. La maison Gonzalez en est venue ainsi à défendre un orgue « néoclassique », qui prétendait faire la synthèse des ressources des grandes écoles françaises antérieures. Dans cet esprit, elle a contruit et restauré de nombreux instruments français ; les plus caractéristiques de ce style sont ceux de la cathédrale de Reims, de Saint-Merri à Paris, de la chapelle du château de Versailles ; ceux du palais de Chaillot ou de Saint-Eustache ayant fait l'objet de transformations ultérieures. Dirigée aujourd'hui par Georges Danion, petit-fils de Victor Gonzalez, la firme, qui est la plus importante de France, a à son actif les orgues de la Maison de la radio à Paris (auditorium 104, 1967), ceux des cathédrales d'Auch et de Soissons, de l'oratoire du Louvre à Paris.