En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Benjamin Godard

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Violoniste et compositeur français (Paris 1849 – Cannes 1895).

Il travailla le violon avec Richard Hammer, puis entra au Conservatoire de Paris dans les classes de Vieuxtemps (violon) et de Reber (composition). Il concourut vainement pour le prix de Rome. Il joua, comme violoniste ou altiste, dans différents ensembles de musique de chambre. Compositeur, il écrivit de nombreuses pages pour violon, pour piano (24 Études), des mélodies, des œuvres symphoniques (Symphonie gothique, 1883 ; Symphonie orientale, 1884 ; Symphonie légendaire, 1886), et huit opéras qui ne s'imposèrent guère sauf le dernier, la Vivandière (1895), à l'orchestration terminée par Paul Vidal. Musicien distingué, toujours satisfait de lui-même, mais ne s'attardant guère à parachever ses compositions, il fut cependant assez populaire de son temps. En 1887, il fut nommé professeur de la classe d'ensemble instrumental au Conservatoire. On lui doit une orchestration des Scènes d'enfant de Schumann. Phtisique, il se retira en 1892 sur la Côte d'Azur où il mourut. De nos jours, on ne se souvient que de son opéra Jocelyn (1888).